LeftPad
Bienvenue
Harry M. Molson
Phares & bateaux-phares
menubar

Accueil HISTOIRE ET ARCHIVES Harry M. Molson

Harry M. Molson

Ancien commodore du Yacht-Club Royal Saint-Laurent, premier maire de la Ville de Dorval

En 2003, Dorval a marqué le centième anniversaire de l'incorporation en 1903 de la Ville de Dorval qui avait succédé au Village lors de sa séparation de Lachine en 1892. Alors que le premier maire du Village de Dorval avait été l'Honorable Désiré Girouard, le premier maire de la nouvelle Ville de Dorval fut Harry Markland Molson.

Né à Montréal en 1856, Harry Markland Molson était l'arrière petit-fils de John, fondateur de la dynastie, arrivé au Canada en 1786. Cette famille s'était déjà distinguée dans de nombreux domaines, dont la navigation (à vapeur en particulier), la distillerie, la brasserie et la banque. Harry oeuvra au sein de la Banque Molson et devint membre de son Conseil d'administration après le décès en 1897 de son oncle qui en avait été le président et dont il reçut un héritage considérable.

Harry Markland Molson était devenu en 1890 membre à vie du St. Lawrence Yacht Club (devenu Royal en 1894) dont il fut le Commodore en 1900 et en 1901. Comme il avait sa maison d'été à Dorval, il était considéré comme résident aux fins d'en devenir le maire. Il fut même échevin de la Ville de Montréal. Il fut aussi l'un des quelques riches fondateurs de la Chapelle St. Mark's, presqu'en face de chez-lui; il fit don de la cloche qui continue à se faire entendre; un magnifique portrait de lui figure dans la partie neuve de l'église.

Sa maison (le 960 Bord-du-Lac d'aujourd'hui) était plutôt modeste pour un homme qui possédait une telle fortune, mais il faut savoir que Harry demeura toujours célibataire et que, quand il n'était pas chez-lui à Westmount, il passait une grande partie de son temps sur Alcyone, son luxueux vapeur de plaisance de 76 pieds et de 40 tonnes. Il l'ancrait souvent au large entre sa maison et l'Ile Dorval (comme en atteste la photo accompagnant cet article), quand il n'était pas amarré au Club. Harry Molson était néanmoins très sportif et un coureur à voile de haut calibre. C'est à bord de son autre bateau Redcoat, un petit voilier de compétition, qu'il remporta pour le compte du R.St-L.Y.C., en 1900 sur le Lac Saint-Louis, la sixième course de la prestigieuse Seawanhaka International Challenge Cup, créée a Oyster Bay aux Etats- Unis en 1895. Dans la série des anciennes photos des voiliers de notre Club ayant participé à la Seawanhaka, placée dans notre hall (à gauche de la porte du bureau), l'on peut voir Redcoat 1900. Comme cela était parfois la coutume à l'époque, Alcyone et Redcoat étaient identifiés chacun par un fanion personnel («Private Signal») différent. C'est sur ce dernier voilier qu'un an plus tard, en 1901, Harry gagna la Lord Strathcona Challenge Cup. Il est intéressant de noter que ces deux victoires correspondent aux deux années durant lesquelles il fut Commodore du RStLYC.

Comme le stipulait le règlement de la célèbre course, Harry Molson fut en 1901 récipiendaire d'un trophée, qui fait partie de notre remarquable collection, en guise de tribut perpétuel à sa victoire de la Seawanhaka l'année précédente. Orné d'une reproduction en couleurs du fanion du Club, il porte la mention gravée «Seawanhaka Cup Defenders 1901 won by H. Markland Molson Redcoat Given by J.K.L. Ross».

Après avoir survécu à deux autres naufrages en mer, Harry Molson perdit la vie dans la tragédie du Titanic en 1912, à l'âge de 56 ans.

Michel Pasquin